Roger Polletti1Roger Poletti, leader FO des camionneurs, a le verbe haut et la formule assassine. Très présent sur les plateaux de télé, cet ancien poinçonneur du métro parisien colle à la base des routiers

Je me suis fait baiser comme un bleu!» Ce dimanche après-midi, le fort en gueule Roger Poletti, leader de la fédération des transports Force ouvrière, reconnaît son instant de faiblesse. Il était 5 heures du matin lorsqu'il a quitté la table des négociations, après douze heures de discussions quasi ininterrompues et huit tasses de café, pour se retrouver, blafard mais plutôt conciliant, devant les caméras de télé: «J'ai commis une bourde en parlant d'un projet d'accord; ce n'était qu'un constat des positions de chacun», dit-il maintenant. A-t-il retourné sa veste?  

 

Lire la suite