fo uncp 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            Ordre du Jour :

  • Poursuite NAO 2013

 

M. Geiger, président de séance,  s’étonne de ne pas avoir reçu de la part des Organisations Patronales les documents demandés lors de la précédente réunion afin de poursuivre les négociations en connaissance de cause sur la base d’un projet d’accord écrit.

Les Organisations Patronales argumentent que le temps leur a manqué.

M. Geiger précise que cet argument n’est pas recevable et que l’Instance Paritaire n’a pas à subir les turpitudes des Organisations Patronales.

Une seule Organisation Syndicale a le mandat pour signer « les yeux fermés » les propositions des Organisations Patronales énoncées le 21.11.12 :

            . +2% pour les ouvriers de moins de 6 mois

            . + 1% pour toutes les autres catégories.

Il est évoqué la possibilité de faire le point et d’ajuster en fonction de la hausse du SMIC connue en principe le 17 décembre 2012.

FO rappelle ses positions : Suppression de la tranche de moins de 6 mois,

                                           . Maintien du différentiel de + 5.83% par rapport au SMIC sur le pied de grille.

FO rappelle que toutes les Organisations Syndicales étaient d’accord sur ces revendications lors des dernières réunions et notamment suite à l’interruption de séance demandée par l’OS désormais « signataire ».

Pour FO les OP doivent assumer leurs choix et leurs conséquences. De plus, si les OP sont capables d’ajuster le SMIC sur la tranche à moins de 6 mois, pourquoi ne pas appliquer le même ajustement sur les tranches supérieures.

 

2 / Complémentaire Santé :

M. Geiger rappelle que le choix a été fait collectivement de traiter de ce sujet plutôt en CNIC qu’en Groupe de Travail.

OTRE, sur la base du document projet de TLF, fait plusieurs remarques :

            . Définir la notion risque / pas risque,

            . Interrogation sur la mise en place ou non d’un panier de soins,

Pour UFT, remarques sur les contrats préexistants partagés.

Pour les OP, Klésia doit apporter des réponses précises et concrètes notamment le 17 décembre 2012 lors de la réunion TRM.

FO demande si les OP ont envie ou non de mettre en place une mutuelle de base pour la branche logistique et demande qu’elles le disent clairement. Si elles n’en veulent pas, nous informerons notre fédération et ce sera la fin des discussions.

Pour TLF, on parle de ce sujet depuis Juin 2012 avec au départ la proposition de rejoindre l’accord TRM pour une application au 1erJanvier 2013. Désormais l’objectif est la mise en place au 1erJuillet 2013.

La suite des discussions tournent autour des thématiques, questions, interrogations suivantes :

            . Extension = pas d’information à ce jour,

            . Choix opérateur désigné,

            . Panier de soins = sans panier de soins une complémentaire santé n’a pas de             signification,

            . Migrations / ayants droits / sorties – entrées = possibilités de moduler en fonction des      contrats existants dans les entreprises,

            . Demande de discussions, négociations sur le projet de TLF et ce point par point,

Souhait à priori commun de mise en place d’un accord de branche sur des bases saines, claires et solides.

La structure pourrait être similaire au Transports de fonds.

Pour l’UFT, nous ne devons pas répéter les erreurs du passé. Ils ne sont pas contre les paniers de soins mais ont des doutes sur l’articulation entre le panier de soins et l’opérateur désigné.

L’UFT rappelle qu’il n’y a pas d’opérateur désigné dans le transport de fond et attends donc les réponses qui seront apportées le 17 décembre.

L’UFT ne comprend pas pourquoi les OS veulent s’aligner le TRM alors que les accords du déménagement et du fond sont meilleurs

 

3 / Calendrier 2013 :

- Vendredi 18 janvier 2013 9H30 : Point NAO 2013 / Complémentaire Santé / Thèmes 2013.

- Lundi 25 février 2013 14H30 : Pénibilité.

- Mercredi 10 avril 2013 9H30

- Mercredi 15 mai 9H30

- Mardi 18 juin 14H30.

M. Geiger précise que les objectifs de définitions des thématiques à aborder ont pour but de partager nos visions pour ensuite éventuellement trouver des accords qui peuvent être de 3 types : accords normatifs,

                        . Accords de méthodes,

                        . Accords cadre.

FO, concernant notamment la pénibilité, évoque le besoin de reconnaissance du « voice speaking ».

Fédimag ne voit pas en quoi la pénibilité peut être négociée au niveau conventionnel, ce à quoi FO répond que les recommandations sont suivies par les OP quand cela les arrange et que le Voice Picking n’est reconnu nulle part.

4 / CFA :

UFT demande le nombre de salariés concernés = 500 maximum.

Pour TLF, renseignements pris, les entreprises et les salariés ont droit à la demande de remboursement. Il s’agit pour TLF d’une injustice manifeste et il faut déterminer le mode d’intervention pour interpeller l’état.

Un courrier commun OP / OS doit être rédigé et soumis à l’Etat.